Print Friendly, PDF & Email
MANAGEMENT

 

 OBJECTIFS

  • Identifier son rôle et ses responsabilités de manager dans la conduite de projets
  • Maîtriser les techniques de communication en mode projet
  • Responsabiliser les membres de l’équipe et déléguer les différentes missions
  • Fixer des objectifs motivants et mobiliser l’équipe
  • Mobiliser les membres de son équipe projet
  • Planifier les actions de contrôle du projet

NIVEAU REQUIS

Etre en charge de l’encadrement de son équipe.

DUREE : 3 jours

 

PROGRAMME MANAGER SON EQUIPE PROJET

IDENTIFIER SON ROLE ET SES RESPONSABILITES DE MANAGER

  • Définir les caractéristiques d’une équipe de projet
  • Comprendre la dynamique d’une équipe de projet
  • Connaître son rôle, sa mission, ses pouvoirs et sa responsabilité
  • Concilier respect des partenaires et impératifs de production 
SE POSITIONNER EN TANT QUE MANAGER

  • Asseoir l’autorité dans un partenariat immédiatement opérationnel 
  • Eviter les dérives : l’autocratisme, la permissivité
  • Gérer le rapport hiérarchique et le rapport contractuel 
  • Etre l’interface entre les différents acteurs
AGIR

  • Privilégier la parole-action, éviter la parole-sermon, la langue de bois
  • Analyser, évaluer, décider. Savoir dire non. Savoir dire oui Négocier, argumenter, convaincre
  • Donner des directives, traiter les objections
  • Transmettre les informations montantes, descendantes, transverses
  • Coordonner, se centrer sur la tâche
  • Traiter les situations imprévues
  • Identifier, corriger, ne pas répéter les erreurs
MAITRISER LA COMMUNICATION PRODUCTIVE : COMPRENDRE

  •  Etre conscient du cadre de sa communication, se fixer des objectifs réalistes et mesurables
  • Acter sa présence par la posture, le regard, les gestes
  • Ecouter activement : reformuler, questionner, recueillir le feed back
  • Etablir et maintenir des relations positives avec son collaborateur ou la hiérarchie
  • Structurer sa pensée, se synchroniser, se faire comprendre
MAITRISER LA COMMUNICATION PRODUCTIVE : TRANSMETTRE

  • Rassembler, enrichir les informations, éviter les pièges des interprétations et des jugements de valeur
  • Fournir une information spécifique et adaptée
  • Maîtriser le déroulement du processus de communication
  • Traiter la rumeur, la rétention d’information
  • Conclure, synthétiser, envisager le futur
ANIMER SON EQUIPE DE PROJET : SAVOIR DELEGUER

  • Définir avec chaque collaborateur sa mission et son rôle dans l’équipe
  • Connaître et évaluer ses collaborateurs : déterminer leur degré d’autonomie 
  • Dresser une « carte managériale » de son équipe
  • Distinguer déléguer et faire exécuter
  • Donner du pouvoir en gardant la responsabilité
  • Gérer, intégrer les collaborateurs difficiles : le démotivé, l’agressif, le leader sauvage, l’anxieux, le bavard… 
ANIMER SON EQUIPE PROJET : FORGER L’APPARTENANCE

  • Définir pour l’équipe des objectifs qui soient facteurs de motivation 
  • Unifier les équipes dispersées
  • Favoriser la confrontation productive, neutraliser le conflit destructeur
  • Eviter les blocages, répondre aux objections et les utiliser positivement
  • Anticiper et résoudre les facteurs de déstabilisation. Savoir rebondir. 
  • Mobiliser l’équipe
  • Resituer la mission de l’équipe et son rôle dans l’entreprise
  • Présenter un projet d’équipe. Présenter le rôle de chaque membre de l’équipe
  • Intégrer les nouveaux collaborateurs, gérer le turn-over
MOTIVER LES MEMBRES DE SON EQUIPE PROJET

  • Identifier et concrétiser les facteurs de motivation de l’homme au travail
  • Découvrir ses propres facteurs de motivation et ceux des autres
  • Différencier et traiter la démotivation et la non-motivation
  • Savoir donner des signes de reconnaissance : savoir critiquer et féliciter
  • Partager sa vision et ses valeurs
  • Donner les moyens et du sens au travail
  • Maintenir la cohésion et l’implication de l’équipe
CONTROLER LE PROJET

  • Prévoir et planifier les actions
  • Gérer le temps : différencier l’urgent et l’important
  • Valoriser et cadrer la prise d’initiative
  • Annoncer les points de contrôle
  • Evaluer la prise de risque, reconnaître le droit à l’erreur
  • Mobiliser pour assurer les actions correctrices